Artiste professionnel depuis plus de vingt ans, Bruno Labouret est venu au spectacle par la jonglerie. Pratiquant les massues, puis très vite la balle-contact à un moment où cette discipline commençait à peine à apparaître en France, il a mené une recherche autodidacte dans cette spécialité en se nourrissant de nombreux stages de jonglerie (avec entre autres Maksim Komaro, Stefan Sing, Sean Gandini, Jive Faury, Jay Gilligan, ...)

 

 

 

BusteNezrouge!_edited.jpg

 

 

Parallèlement à cette discipline, il a toujours cherché à élargir ses compétences et en expérimenter d'autres. Dès ses débuts avec la compagnie les Troubaquoi ?, et par la suite avec la compagnie DéCALéE , le point de départ de ces rencontres a été la pluridisciplinarité, et la volonté d'échanger et d'expérimenter. Sa conviction est que tous les arts de la scène se rejoignent et se complètent. C'est ainsi qu'en plus de la jonglerie et de la clarinette dont il joue depuis l'enfance (puis la clarinette basse) il se forme petit à petit tant par la pratique que par différents stages et cours en théâtre, danse contemporaine et expérimentale, danse-contact-improvisation, Qi-Gong, Tai-Chi-Chuan, Feldenkrais, Axis Syllabus, chant. 

 

Aujourd'hui il collabore avec plusieurs compagnies (MO3, l'Art est Cabré) et dirige la compagnie TactoTempo, axée sur la pluridisciplinarité. Il se forme également en Communication NonViolente et aux systèmes restauratifs (selon Dominic Barter), et accompagne des compagnies et collectifs dans la prévention des tensions et régulation des conflits.