Cette pratique amène l'expérimentation de multiples qualités de toucher et de mise en relation. Le sens tactile, exploré en contact-improvisation dans le rapport à l'autre, est aussi à l'œuvre dans la manipulation d'objets et rejoint leur envie de jouer tant avec le corps qu'avec la matière inanimée.

Démarche Artistique :

C'est par le contact-improvisation qu'Alice Le Guiffant et Bruno Labouret se sont rencontrés, et c'est naturellement cette discipline, en lien avec leurs parcours éclectiques, qui fonde la démarche de la compagnie. (en savoir plus sur le contact-improvisation). Le propos n'est pas de donner à voir de la danse-contact-improvisation, qui est avant tout une pratique personnelle ; mais plutôt de transposer sur scène quelques uns des questionnements inhérents à cette discipline et de se saisir de ses outils pour donner à voir un mouvement à la fois fluide, acrobatique et expressif.

Au delà de l'aspect graphique d'un objet ou de la prouesse technique de son utilisation, la résonance qu'il peut garder de son usage, la façon dont on le considère ou le donne à l'autre, sont autant de clés pour pénétrer la psychologie ou l'état d'un personnage. 

 

Les deux spectacles de la compagnie à ce jour (ainsi que le troisième déjà en réflexion !) ont donc en commun d'avoir un fort engagement physique des interprètes, un univers plastique qui plus qu'un simple décor donne lieu à de nombreuses interactions, et un goût du métissage qui les pousse à utiliser simultanément différentes disciplines : chorégraphie, manipulation d'objets, acrobatie, théâtre muet voire magie ou musique …